Cet immense parc éolien au Groenland pourrait alimenter l’Europe en électricité verte

Illustration : Révolution énergétique, Image : Jean-Christophe André – Pixabay.

Le projet Katabata d’installation de plus de 10 000 éoliennes terrestres au Groenland vient de franchir une étape importante : trois stations météorologiques installées dans le sud de l’île en 2020 démontrent la faisabilité de produire 220 TWh d’énergie éolienne par an.

Il y a deux ans dans notre article « Le Groenland sera-t-il l’Eldorado de l’Europe ? », nous vous avons présenté un projet un peu fou de trois scientifiques belges. Damien Ernst, Xavier Fettweis et Michaël Fonder de l’Université de Liège prévoyaient d’installer 10 000 éoliennes dans la partie sud du Groenland.

Si le projet, baptisé Katabata, paraissait utopique à première vue, il a été confirmé par des données scientifiques recueillies sur place. « Il y a là un phénomène météorologique particulier qui en fait l’un des endroits les plus venteux au monde », explique Damien Ernst, professeur et expert en énergie électrique à l’ULiège.

Il existe en réalité deux principaux courants de vent : synoptique, associé à l’anticyclone qui se situe souvent au centre de l’Islande, et catabatique, qui a donné le nom au projet « Katabata », qui vient du pôle Nord et glisse vers le sud pointe du Groenland.

Lire aussi

Un vent moyen de 60 km/h

Un vent moyen de 60 km/h

Le Groenland sera-t-il l’Eldorado éolien de l’Europe ? Lire aussi : Le plus grand parc éolien a été installé dans les Vosges – infos Epinal.

La calotte glaciaire culmine à 3000 mètres d’altitude. Les masses d’air refroidies accélèrent et créent des vents catabatiques. Les deux types de vents s’additionnent et soufflent à une vitesse moyenne de 60 km/h, avec des rafales de 100 à 200 km/h, du centre du pays jusqu’aux côtes sud de l’île.

Le météorologue Xavier Fettweis, qui a étudié la fonte des neiges au Groenland, y a déjà développé un modèle mathématique du phénomène éolien. Il ne restait plus qu’à vérifier que les données du modèle numérique étaient correctes en les lisant sur place.

Énergie renouvelable | Avant le changement d'esprit
Sur le même sujet :
Pierre-David Paquette est un homme de défis. En tant qu’ingénieur et vice-président…

Le projet validé scientifiquement à 90 %

Le projet validé scientifiquement à 90 %

Pour cette raison, à l’été 2020, le doctorant Michaël Fonder s’est rendu dans le sud-est de l’île sur le voilier Uno Mundo pour mettre en place trois stations météorologiques équipées d’anémomètres. Ceci pourrez vous intéresser : Les éoliennes sont-elles un danger pour les oiseaux ?.

Lire aussi

3 parcs éoliens terrestres les plus puissants au monde

Deux ans plus tard, les premières données enregistrées apportent leurs résultats et confirment à plus de 90% les théories des trois scientifiques : des vents soufflent constamment à une vitesse de plus de 60 km/h, ce qui représente un potentiel éolien par unité de surface trois fois supérieur à en mer du Nord et six fois supérieur à celui des éoliennes terrestres installées en Wallonie, par exemple.

Loire-Atlantique : "l'impact visuel est indéniable", ce que pensent les maires des communes concernées des éoliennes offshore
A voir aussi :
Près des 2/3 des éoliennes du parc éolien de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) sont…

Produire près de 50 % des besoins électriques de la France

Produire près de 50 % des besoins électriques de la France

Certes, la plupart des éoliennes s’arrêtent lorsque le vent atteint 100 km/h, mais Damien Ernst reste convaincu que nous pouvons concevoir des éoliennes qui continueront à tourner même avec des vents de 130 km/h. Ceci pourrez vous intéresser : Démantèlement d’éoliennes ? Parce que cette proposition de Marine Le Pen est venteuse.

L’étude durera trois ans. Si les données mathématiques se confirment correctement, c’est un véritable hub énergétique de plusieurs dizaines de milliers d’éoliennes qui pourrait voir le jour et alimenter le continent européen.

Lire aussi

Ces éoliennes devront résister aux cyclones de La Réunion

Éoliennes : les Français sont-ils informés ?
Ceci pourrez vous intéresser :
A l’occasion de la Journée européenne de l’éolien et de l’énergie éolienne,…

Exporter l’électricité sur 3 000 km

Exporter l’électricité sur 3 000 km

Dans une région aussi inhospitalière, les défis techniques à relever et les obstacles à surmonter pour mener à bien un tel projet seront considérables.

A commencer par l’installation de milliers d’éoliennes dans un environnement hostile, constamment secoué par des vents froids et violents.

Mais le jeu semble en valoir la chandelle. Et la récente explosion des prix de l’électricité ne prouvera pas le contraire.

Il a été calculé que 10 000 éoliennes installées sur l’île pourraient produire jusqu’à 220 térawattheures (TWh) d’électricité par an. Cela équivaut à près de la moitié de la consommation électrique annuelle de la France (468 TWh en 2021), voire à tout le gaz naturel brûlé en Belgique chaque année.

Un facteur de charge de 80 %

Un facteur de charge de 80 %

La rentabilité du projet a été rapidement démontrée, d’autant plus que, même s’il revenait aux prix du gaz d’avant la crise ukrainienne, il resterait rentable grâce à la taxe sur le CO2 évitée.

Lire aussi

Un mix énergétique 100% renouvelable est-il vraiment rentable ?

Le projet Katabata vise à fournir à l’Europe d’énormes quantités d’électricité à très faible émission de carbone. Mais une solution reste à définir pour l’exportation d’une électricité puissante sur les milliers de kilomètres qui séparent l’extrême sud du Groenland du continent. En avion, Paris est à 3 150 km, Hambourg (Allemagne) à 3 140 km et Belfast (Irlande du Nord), la grande ville la plus proche, à 2 300 km.

Quel est le nombre d’éoliennes en France ?

Pour y parvenir, il existe plusieurs solutions : l’une, la plus couramment utilisée, consiste à faire passer du courant continu à travers des câbles haute tension (HVDC ou HVDC en anglais). Une autre solution consiste à convertir l’énergie produite sur place en méthane (CH4) puis à l’acheminer par bateau vers l’Europe.

Mais Damien Ernst va plus loin et imagine une troisième alternative : la production d’e-carburants à partir d’éoliennes. La solution est la création d’hydrogène à partir de l’électrolyse de l’eau. Ensuite, en ajoutant du CO2 déjà présent dans l’atmosphère à de l’hydrogène, on peut produire tous les hydrocarbures que l’on veut.

Quel est le pourcentage d’éolienne en France ?

Lire aussi

Quel est le nombre d’éolienne en France en 2022 ?

IFA2 : 224 km d’électricité solidaire entre la France et l’Angleterre

Quel est le nombre d’éoliennes à installer pour compenser la fermeture de la moitié des centrales nucléaires ?

Une telle idée est-elle écologique à l’heure de la sobriété énergétique ? Le scientifique rassure : « Nous ne produisons pas de nouveau CO2 ici, nous réutilisons le CO2 déjà présent dans l’atmosphère que nous brûlons. » C’est donc une forme de boucle fermée. »

Quelle est la hauteur moyenne d’une éolienne ?

Si le projet obtient tous les feux verts, il reste à trouver des investisseurs qui le concrétiseront. Mais avec un facteur de charge [1] estimé à 80 %, soit le double de celui de nos éoliennes offshore, les candidats à l’exploitation éolienne ne devraient pas manquer.

[1] Le facteur de charge d’une éolienne est le rapport entre l’énergie réellement produite sur une certaine période et l’énergie qu’elle aurait produite si elle avait fonctionné à sa puissance maximale pendant la même période.

Quel hauteur mesure une éolienne ?

Lire aussi

Quelle est la hauteur des plus grandes éoliennes ?

L’énergie éolienne : est-il vrai qu’elle est « intermittente » et ne se propage pas ?

Quel est le prix d’une grande éolienne ?

L’évolution du parc éolien en France Le parc actuel compte aujourd’hui 8 000 éoliennes terrestres réparties sur 1 942 sites. Les régions les mieux dotées sont les Hauts-de-France, l’Occitanie et le Grand-Est. Le secteur éolien emploie actuellement 18 200 personnes dans 1 000 entreprises.

Quel est le prix moyen d’une éolienne industrielle ?

Quel pays a le plus d’éoliennes ? Les États-Unis ont maintenu leur leadership dans l’énergie éolienne mondiale. Elles sont passées d’une capacité de 1 673 MW fin 1997 à une capacité de 35 159 MW fin 2009, avec une capacité supplémentaire de près de 10 000 MW l’an dernier (un -off total qui a effectivement débuté en 2005).

En 2019, l’éolien français a produit 34,1 TWh soit 6,3 % de la production nationale d’électricité. Cela représente une augmentation de 21,2 % par rapport à 2018. En 2019, les 3 régions combinées représentaient près de 60 % de la production d’électricité éolienne du pays.

Quel est le prix d’une éolienne offshore ?

Suite à la progression de l’éolien sur le territoire ces dernières années, le nombre d’éoliennes terrestres en France en 2022 est estimé à 8 000, réparties dans 1 942 parcs, en France métropolitaine et à l’étranger. Voici une carte pour visualiser la répartition des parcs éoliens en France par région : ici.

Quel est le prix d’une éolienne ?

La centrale a une puissance deux fois supérieure à celle de Fessenheim, car elle dispose de 4 réacteurs de 900 MW chacun. Sa production en 2016 était de 24 TWh. Pour compenser ce temps, il faudrait 4 333 éoliennes terrestres d’une puissance de 3MWh.

Quelle est la durée de vie d’une éolienne ?

La hauteur est généralement de 20 m pour les petites éoliennes, et plus du double de la longueur des pales pour les grands modèles. En 2017, la plus grande éolienne mesure 187 m de haut et a une puissance de 9,5 MW.

Quelle est l’énergie la plus utilisée en Europe ?

Quelle est la hauteur d’une pale d’éolienne ? Aussi, quand on marque une éolienne de 150 m de haut, c’est la hauteur « en bout de pale », c’est-à-dire la hauteur du mât (100 m) plus la longueur de la pale (50 m). En comparaison, les nouveaux immeubles de 15 étages mesurent 50 mètres de haut.

les micro-éoliennes, pour les navires par exemple, allant de 50 cm à 1,5 m ; les petites éoliennes pour l’autoconsommation vont de 8 à 12 m ; les éoliennes de production mesurent jusqu’à 160 m de haut.

Quelles sont les 3 énergies les plus utilisées dans le monde ?

Haliade-X, l’immense éolienne de General Electric Avec ses pales de 248 mètres de haut et 107 mètres de long, cette giga-éolienne se distingue par sa puissance et ses performances. Ses gondoles ont été construites à Saint-Nazaire, ses mâts à Séville, et ses pales à Cherbourg.

Quelle est la forme d’énergie la plus utilisée ?

Selon l’ADEME (Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les grandes éoliennes coûtent 1 300 à 1 500 euros par kW à installer. A ce prix s’ajoutent des frais d’exploitation annuels d’environ 2 à 3 % du coût d’investissement initial.

Quel pays d’Europe produit le plus d’énergie ?

Pour une éolienne artisanale il faut un budget minimum de 10 000 €, qui peut rapidement monter à 55 000 € si l’on inclut l’installation et les consommables. Quant à l’éolienne industrielle, elle coûtera plus de 1,4 million d’euros entre l’installation et la livraison.

  • Quel est le prix d’une grande éolienne ? Selon l’ADEME (Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les grandes éoliennes coûtent 1 300 à 1 500 euros par kW à installer. A ce prix s’ajoutent des frais d’exploitation annuels d’environ 2 à 3 % du coût d’investissement initial.
  • Ces estimations placent le coût d’un projet de parc éolien offshore flottant entre environ 600 et 700 M⬠pour 250 MW (hors raccordement au réseau de transport, voir point 2).
  • Investissement Uniquement pour les composants, les prix varient fortement : il faut environ 10 000 € pour une éolienne domestique de 1 kW. Le prix d’une éolienne domestique de 10 kW est d’environ 50 000 €. Les travaux de raccordement au réseau EDF peuvent coûter entre 1 000 et 3 000 €.
  • Durée de vie entre 15 et 30 ans « Il faut compter 15 à 25 ans pour une éolienne terrestre et 20 à 30 ans pour une éolienne offshore.
  • Le pétrole (36%), le gaz (22%) et le charbon (11%) dominent ensemble les autres sources d’énergie, même si leur part dans le mix en Europe a diminué de 11 points depuis 1990. En revanche, les sources d’énergie renouvelables sont de plus en plus utilisées.
  • Quelle énergie est la plus utilisée en France ? « La consommation primaire de la France est de 2 571 TWh en 2020 (données non corrigées de la variation climatique). Le mix énergétique primaire réel de la France est composé de 40 % de nucléaire, 28 % de pétrole, 16 % de gaz naturel, 14 % d’énergies renouvelables et de déchets et 2 % de charbon.
  • Mix énergétique mondial en 2019 : 3 principales sources d’énergie utilisées dans le monde sont : le pétrole, le gaz naturel et le charbon.
  • La source d’énergie la plus utilisée est le pétrole. En 2016, elle représentait 42 % de la consommation totale d’énergie dans le monde selon l’Agence internationale de l’énergie. Cependant, le gaz et le charbon ne sont pas loin derrière, avec des parts de consommation de 15 % et 12 % la même année.

Qui est propriétaire des éoliennes ?

Vous trouverez ci-dessous le top 10 des pays selon les statistiques du site WindEurope, publiées le 15 mars 2022.

Espagne. …

Quel loyer pour une éolienne ?

Royaume-Uni. …

Qui est l’exploitant d’une éolienne ?

France. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.