Courcôme : L’Etat dit non à une éolienne supplémentaire

La préfecture a rejeté le projet Neoen d’installer une autre éolienne à Courcôme.

Demande refusée. Il s’agit d’une décision prise récemment par la préfecture de la Charente concernant la demande d’installation et d’exploitation…

Demande refusée. C’est un arrêté que la préfecture de Charente a récemment pris concernant la demande d’installation et d’exploitation d’éoliennes supplémentaires au lieu-dit Les Croilières de Courcôme par la société Neoen, en extension du parc de cinq éoliennes existantes. Le Service de l’Etat suit ainsi l’avis défavorable des commissaires-enquêteurs qui ont relevé une opposition massive de la population au projet, mais aussi un malaise, un risque d’exposition au bruit et des sentiments de dégradation de l’environnement local procurés par le projet, sans oublier les doutes sur le milieu naturel. et la biodiversité. Un motif de satisfaction pour le collectif Marchis, à Courcôme, qui se mobilise contre le projet et l’association Appapa et Eostress, ainsi que de nombreux particuliers et collectivités environnantes. « Le bon sens a émis un avis défavorable à l’installation de la première éolienne sur la commune de Courcôme, qui en compte déjà neuf », établit le collectif Marchis, qui invite l’entreprise Noen « à venir partager avec nous la maxime de Descartes selon laquelle le bon sens est la meilleure chose au monde ». Neoen a deux mois pour faire appel devant la cour administrative d’appel de Bordeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.