En raison de la hausse des prix de l’énergie, les éoliennes sont enfin rentables

A l’heure où deux finalistes de l’élection présidentielle songent à se retirer de l’éolien terrestre, la filière s’inquiète pour son avenir. Et pour cause, alors qu’Emmanuel Macron a revu à la baisse ses ambitions sur le sujet, mettant en avant la « préservation du paysage », Marine Le Pen supplie purement et simplement d’être démantelée, parallèlement à un moratoire, qui mettrait donc directement en péril les installations existantes.

Face à cette proposition et alors que les 13,7 GW du projet sont actuellement à l’étude, les professionnels du secteur entendent se faire entendre. Et brandissant cette fois des arguments économiques, jusqu’ici souvent utilisés contre eux. Depuis que l’équation budgétaire s’est inversée, disent-ils : longtemps subventionnés, les pales géantes qui parsèment les territoires français, notamment dans le nord et l’est du pays, pourraient en réalité apaiser les finances publiques en cette période de flambée des prix de l’énergie, assure l’association France Energie Eolienne ( FRAIS). Et permet ainsi à l’État de redistribuer les « revenus » gagnés, afin de « protéger le pouvoir d’achat » des citoyens.

Une recette nette pour l’Etat dès 2025

Une recette nette pour l'Etat dès 2025

En 2021, la filière éolienne avait en effet rétrocédé à l’Etat l’intégralité des subventions des 1,8 milliard d’euros qu’elle avait perçues, et n’étaient donc « plus une charge pour les finances publiques », précise l’association. Surtout, selon ses estimations, le secteur devrait même générer des « revenus faramineux » d’ici 2022, puisqu’il dégagera un excédent de 3,7 milliards d’euros. A voir aussi : Une éolienne antigel à volume sonore réduit. Il ramènera ainsi cette somme « l’équivalent du budget du ministère de la Culture » à l’Etat d’ici la fin de l’année, souligne la FEE, qui appelle à sortir de la « posture » de certains politiques qui accusent le vent de étant « coûteux et inutile ».

« La filière éolienne apportera 34% de ce qu’elle a perçu depuis le début du soutien en 2003 à la fin de l’année », a souligné sa présidente, Anne-Catherine de Tourtier.

Surtout, les calculs devraient finalement profiter au budget français, qui a jusqu’ici épuisé le secteur pour accompagner son développement. Car l’équivalent de toutes les aides publiques dont elle a bénéficié depuis 2003 « sera restitué au dernier trimestre 2024 », soit près de 11 milliards d’euros, si les prix restent dans les estimations de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

D’ici 2035, l’éolien générera même un revenu net estimé à 18 milliards d’euros pour la France, si le pays atteint les objectifs ambitieux qu’il s’est fixés dans ce domaine, assure la FEE. Ce qui a poussé les candidats à reconsidérer leur position, et les a incités à développer massivement cette source d’énergie renouvelable, espère Anne-Catherine de Tourtier.

La France produit sa première éolienne extérieure
Sur le même sujet :
avec AFP 15 h 13, le 10 juin 2022 « Une étape importante…

L’éolien profite de la hausse des cours

L'éolien profite de la hausse des cours

Mais cette nouvelle rentabilité n’est pas venue de nulle part. Ceci est en réalité dû à l’explosion des prix « spot » de l’électricité, qui sont passés d’environ 50 euros en moyenne par MWh à plus de 250 euros aujourd’hui. Cela rend les éoliennes très compétitives par rapport aux combustibles fossiles qui ont été considérés comme bon marché, mais le prix a grimpé en flèche. Ceci pourrez vous intéresser : Démanteler des éoliennes comme le veut Le Pen serait une « aberration », selon Macron. À cela s’ajoute une initiative plus structurelle visant à réduire le coût des énergies renouvelables, car celles-ci se sont effondrées au cours de la décennie. Longtemps négocié à 200 euros le MWh, l’éolien offshore est même tombé à seulement 45 euros (le prix d’achat d’un futur parc de Dunkerque), bien en dessous du prix actuel du gaz fossile sur le marché.

Trois questions pour comprendre la flambée des prix de l’électricité en France

Toutefois, le contrat prévoit une compensation financière aux opérateurs d’énergies renouvelables lorsque le prix « spot » est inférieur au prix cible, qui a été fixé lors de l’appel d’offres, mais aussi, en contrepartie, le versement du surplus au public de l’électricité lorsque ce prix est Au dessus de. « Mécanisme gagnant-gagnant pour l’éolien et l’Etat », vante aujourd’hui la FEE, les producteurs éoliens pouvant désormais profiter de la crise pour payer leurs « dettes ».

Et si l’association prévoit que tout sera remplacé d’ici 2025, c’est bien modeste car les prix sur le marché de l’électricité resteront élevés, et tentant autour de 200 euros le MWh jusqu’à cette date, avant de se stabiliser autour de 90 euros le MWh. dans les dix prochaines années, selon la CRE. « En termes d’ordre de grandeur, les estimations FEE des recettes éoliennes apparaissent réalistes », confirme une source CRE à La Tribune.

Éolien offshore : le projet Yeu-Noirmoutier avance
Ceci pourrez vous intéresser :
Publié le 19 avril 2022 à 9 h 27 Mis à jour…

Des prévisions incertaines

Des prévisions incertaines

Cependant, ces chiffres restent des estimations, et personne ne sait actuellement comment prédire avec précision l’évolution des prix dans les mois à venir. Le gouvernement a longtemps affirmé que les hausses de prix ne sont que « cycliques » et s’apaiseront dès l’arrivée du printemps, avant de reconnaître qu’elles dureront « probablement » longtemps, sans préciser de date. Ceci pourrez vous intéresser : Saint-Félix-Lauragais : le moulin à vent brisé a-t-il été victime… du vent ?. L’issue est d’autant plus incertaine que la guerre en Ukraine, qui a débuté il y a près de deux mois, a rendu les marchés un peu plus volatils, conduisant les analystes à désarmer.

« La CRE calcule une fois par an le coût des services publics de l’énergie, et le prochain bilan ne sera publié qu’en juillet, les travaux sont en cours », explique l’une des CRE.

La conjoncture internationale pourrait aussi peser sur l’industrie éolienne, alors que l’acier utilisé pour les tours offshore se vend actuellement plus de 2 000 $ la tonne, soit environ trois fois ce qu’il était il y a quelques mois. « L’état de la chaîne d’approvisionnement en ce moment… n’est pas sain… parce que nous avons un marché d’inflation qui dépasse ce à quoi on s’attendait même l’année dernière », a-t-il déclaré. a récemment déclaré Sheri Hickok, directrice générale de GE Renewable Energy (France). filiale d’American General Electric). Et de montrer que la guerre a « tout bouleversé » pour l’éolien terrestre, dont les coûts pourraient augmenter.

Guerre en Ukraine : après le pétrole, le gaz… les prix de l’acier s’envolent à leur tour

Suivre la tribune

Les États-Unis veulent désormais développer des éoliennes offshore flottantes
A voir aussi :
Longtemps derrière les européens dans l’éolien offshore, les USA veulent cette fois…

Pourquoi changer les pales des éoliennes ?

Pourquoi changer les pales des éoliennes ?

Partagez des informations économiques, recevez notre newsletter

Comment dimensionner une petite éolienne à usage autonome ?

Comment dimensionner une petite éolienne à usage autonome ?

Les pales des éoliennes sont mal recyclées. Pour les fabriquer, les fabricants chauffent un mélange de fibre de verre ou de carbone avec une résine époxy. Cette composition rend la lame solide et légère. Mais une fois ces ingrédients combinés, il est très difficile de les séparer.

Quelle est la durée d’une éolienne ?

Choisir la bonne taille La plupart des petites éoliennes sont installées dans le but de fournir une partie de l’énergie utilisée sur place. Pour déterminer la taille appropriée de l’éolienne, tenez compte de la consommation d’électricité mensuelle en kilowattheures ( kWh ) de la propriété ou de la ferme.

La durée de vie d’une éolienne est de 20 à 30 ans.

Quel devenir pour les éoliennes en fin de vie ?

Qui paie le démantèlement des éoliennes ? La loi oblige les exploitants à démonter les éoliennes et à remettre en état le sol sur lequel elles étaient installées, à la fin de leur exploitation. Les exploitants doivent fournir les garanties financières nécessaires aux opérations de démolition, avant même la mise en service du parc éolien.

Quel est le prix d’une éolienne géante ?

Lorsque les éoliennes ne peuvent pas être réutilisées, la priorité passe au recyclage. Les métaux (acier, cuivre, fonte, aluminium) sont intégralement recyclés, et les matériaux composites sont traités par des filières spécifiques dans le cadre de valorisation thermique ou énergétique.

Est-ce que les éoliennes polluent ?

Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les grandes éoliennes coûtent 1 300 à 1 500 euros le kW à l’installation. A ce prix s’ajoute un coût d’exploitation annuel d’environ 2 à 3% du coût d’investissement initial.

Quel est le prix d’une éolienne ?

Commençons par les facteurs positifs pour l’environnement : la production d’électricité par des éoliennes n’est pas polluante en termes d’émissions de CO2 ou d’autres particules nocives. D’autre part, la production de l’éolienne elle-même, sa fabrication, nécessite de l’énergie et peut entraîner des rejets.

Investissement Rien que pour les composants, les prix sont très variables : Il faut compter environ 10 000 â pour une éolienne domestique de 1 kW. Le prix d’une éolienne domestique de 10 kW est d’environ 50 000 â. Les travaux de raccordement à un réseau EDF peuvent coûter entre 1 000 â et 3 000 â.

Quel est le prix d’une éolienne industrielle ?

Quel âge a l’éolienne ? « Les éoliennes peuvent durer quarante ans si elles sont bien entretenues et non endommagées, explique Sébastien Duchesne, spécialiste des pièces. Les composants électriques et électroniques sont les plus fragiles et représentent 80% des dommages. Au bout de cinq à dix ans, le problème est un peu mécanique.Type d’éolienne
Budget à prévoirEolienne domestique (sur mât)
Entre 10 000 et 55 000 â (installation et fourniture)Éolienne industrielle (parc terrestre)

Comment coûte une éolienne ?

Entre 1,4 et 1,6 millions d’euros par MW (installation et fourniture) (Comparez les tarifs de votre région pour une installation éolienne gratuite !)

Quel est le prix d’une grande éolienne ?

L’installation, selon la complexité des travaux, est d’environ 7 000 à 12 000 euros. Pour le raccordement au réseau électrique, le budget à prévoir est de 1000 euros à 3000 euros. En gros, les éoliennes domestiques ou les éoliennes pour particuliers peuvent coûter jusqu’à 10 000 euros à 50 000 euros.

Quelle puissance pour une éolienne ?

Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les grandes éoliennes coûtent 1 300 à 1 500 euros le kW à l’installation. A ce prix s’ajoute un coût d’exploitation annuel d’environ 2 à 3% du coût d’investissement initial.

La plupart des éoliennes installées aujourd’hui ont une puissance de 1 à 3 MW et sont regroupées dans des parcs éoliens d’une puissance allant de 6 à 210 MW. Les éoliennes domestiques d’une hauteur maximale de 12 mètres peuvent fournir une puissance de 100 watts à 20 kW.

Quelle est la puissance d’une éolienne industrielle ?

Combien y a-t-il d’énergie éolienne pour une maison ? Selon l’ADEME, « la consommation électrique moyenne d’une maison individuelle récemment chauffée est de 8 500 kWh/an ». Idéalement, il faudrait donc une éolienne d’une puissance nominale de 8,5 kW qui génère de l’électricité 1 000 heures/an, soit 2,5 heures par jour.

Quelle est la production électrique moyenne d’une éolienne ?

Les éoliennes industrielles ont une puissance allant de 100 kW à 4 MW. Certaines des éoliennes les plus récentes peuvent même atteindre 5 MW. En moyenne, ils développent une puissance de 1,5 MW. Ce type d’éolienne peut alimenter environ 1 500 foyers en électricité (hors chauffage).

Quel courant sort d’une éolienne ?

Une éolienne de 2 MW bien placée produit environ 4 GWh/an, ce qui correspond à la consommation d’environ 1150 foyers. L’éolienne de Martigny produit plus de 5 GWh/an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.