Les raisons du retard français dans la production et l’installation d’éoliennes

Le gouvernement factuel veut faciliter le déploiement des énergies renouvelables avec un projet de loi examiné fin septembre. Car la France est loin derrière dans l’éolien.

Le gouvernement veut accélérer l’installation d’installations de production d’énergies renouvelables avec une loi qui devrait être présentée fin septembre en Conseil des ministres. Au programme : des dérogations, des simplifications administratives et juridiques mais aussi d’éventuelles obligations, comme compléter les parkings de 2 500 m² et plus avec des panneaux solaires, etc. Car oui, la France est loin derrière en matière d’énergies renouvelables (ENR) en général, et d’éolien en particulier.

Malgré le raccordement d’un gigawatt (GW) d’électricité supplémentaire au premier semestre 2022 – soit quatre fois plus qu’à la même période en 2021 – il reste en deçà de l’objectif d’électricité installée fixé par la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) de 24,3 GW au fin 2023, car elle n’atteindra que 20 GW, selon le ministère de la Transition écologique. Cette augmentation au premier semestre 2022 est principalement due au raccordement du premier parc éolien offshore, en dehors de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Une ressource abondante mais sous-exploitée

Une ressource abondante mais sous-exploitée

La France possède la deuxième plus grande ressource éolienne en Europe, après la Grande-Bretagne, et la première si l’on ne considère que l’éolien terrestre. Sur le même sujet : Des pales d’éoliennes recyclables utilisées pour la première fois au monde. La côte bretonne le long de la Manche, mais aussi et surtout la côte de la mer Méditerranée est très bien alimentée par le vent.

En théorie, la France peut compter sur 80 GW de potentiel éolien « terrestre » répartis sur 10 000 km2 (soit 1,83% de l’aire métropolitaine) et 140 GW répartis sur 25 000 km2 pour l’éolien en mer, selon la FEE. et l’agence de la transition énergétique, l’Ademe, c’est 220 GW au total. En mer, la France raccordera donc 0,48 GW d’éolien à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) en 2022, ce qui s’ajoutera à la « démonstration » d’éoliennes installées depuis septembre 2018 au large du Croizic (Loire-Atlantique) avec ses 2 mégawatts (MW), soit 0,002 GW, totalisant 0,482 GW. A titre de comparaison, le Royaume-Uni a connecté 11,25 GW offshore en 2021.

Cette carte et ce tableau montrent la géographie hexagonale des gisements éoliens ; la plage de vitesse moyenne du vent est donnée en kilomètres par heure (km/h).

La moitié de la puissance installée en France se situe dans les Hauts-de-France (5,4 gigawatts) et la région Grand-Est (4,3 gigawatts). L’Occitanie complète le podium avec 1,6 GW installé, ce qui est peu pour la région la plus favorisée par l’éolien.

Energies renouvelables : Pourquoi le milieu marin est devenu un incroyable laboratoire technologique
Sur le même sujet :
Avec près de 20 000 km de côtes, le littoral français est…

Retard sur ses voisins européens

Retard sur ses voisins européens

Le Danemark a créé le premier parc éolien en mer en 1991, à Vindeby, qui a fonctionné pendant vingt-cinq ans jusqu’à son démantèlement pour cause de vétusté en 2017. Ceci pourrez vous intéresser : AFRIQUE : Masdar et Infinity reprennent le producteur d’énergie éolienne Lekela | Afrique 21. Le premier parc éolien français, installé au large de Saint-Nazaire, a été adjugé en 2011, mais la finale La connexion ne dure qu’en 2022, soit onze ans plus tard.

Si l’on compare la France à l’Allemagne et à l’Angleterre – pays géographiquement proches, avec des populations et des superficies de taille et de ressources éoliennes similaires -, le retard est flagrant. L’Angleterre et l’Allemagne ont installé davantage de turbines, où elles produiront respectivement 21 % et 23 % de leur électricité en 2021. Contre 7,8 % pour la France.

Ce retard de la part de l’éolien dans la production de la France se retrouve aussi du côté de la puissance installée. Le Royaume-Uni gagne 25,7 GW contre 63,7 GW pour l’Allemagne en 2021. La France dispose encore de 18,7 GW pour 2021 – et de 20 GW au 30 juin 2022.

En 2021, seuls 1,3 gigawatts d’électricité seront installés et raccordés au réseau électrique français, soit 7 % de la puissance totale installée entre les années 1990 et 2021.

La société W3 Energie envisage de construire une éolienne sur le zoning de Feluy
Sur le même sujet :
Une enquête publique a été lancée à cet égard.Une nouvelle éolienne pourrait…

Une certaine inconstance politique sur l’éolien

Une certaine inconstance politique sur l’éolien

Terrestre ou éolienne, Paris a plus de temps que ses voisins. Le premier programme d’appel d’offres date de 1996 et, d’une manière générale, la France n’a pas montré autant d’intérêt que ses voisins pour les énergies renouvelables et l’éolien en particulier. Ceci pourrez vous intéresser : Rivian annonce un projet d’éolienne à grande échelle. Principalement en raison du rôle moteur du nucléaire dans la politique énergétique française.

Parmi les premières raisons du retard de la France, on retrouve le manque de cohérence politique en matière d’énergies renouvelables, et éolienne en particulier. Depuis 2020 – et le discours hostile d’Emmanuel Macron à l’éolien terrestre prononcé à Pau – il y a eu « de l’actualité », explique Jérémy Simon, délégué général du Syndicat des énergies renouvelables (SER) en charge de l’éolien : « Il est temps de Je veux dire dit que « le préfet, selon le contexte local ou la déclaration de l’exécutif, met le pied sur le frein », déplore M. Simon. Evidemment, « il ne manque que la signature du préfet » et cela crée un retard important même si toutes les autorisations ont été obtenues.

Il est plus difficile pour le secteur de se structurer car le discours politique est en constante évolution. M. Macron a en effet passé la première année de son premier mandat « à accélérer les investissements dans les énergies renouvelables » et a promis de « doubler la capacité de l’éolien français ». Et si l’actuel président de la République est l’exemple le plus récent en la matière, cette inconstance politique en matière d’énergies renouvelables est également partagée par François Hollande et Nicolas Sarkozy.

L’aspect réglementaire joue également un rôle important, explique Aurore-Emmanuelle Rubio, car pour « soutenir la filière, il faut une réglementation simple et claire ». Cependant, selon un avocat spécialisé dans le secteur de l’énergie, « il y a un manque de planification et de coordination dans les projets jusqu’à présent » et même une certaine « bureaucratie » qui a contribué à ce manque de stabilité. Le secteur français est en « évolution réglementaire ».

Ainsi, jusqu’en 2014 – date de leur suppression – il existe des zones identifiées pour le développement de l’éolien, les ZDE, qui se sont révélées être la principale source de contentieux, favorisant ainsi l’insécurité juridique des projets éoliens.

Enfin, il y a la question de l’acceptation locale, « où les Français ne semblent pas en faire assez », a déclaré Mme Rubio. Cependant, il existe des solutions à cela. L’Allemagne, par exemple, a lié les municipalités aux projets éoliens, ce qui leur permet de percevoir des recettes fiscales – c’est d’ailleurs l’une des voies légales qui sera présentée en France fin septembre.

Saint-Nazaire. Les premières éoliennes sont déportées au large
Ceci pourrez vous intéresser :
Quelle éolienne pour particulier ? Types d’éoliennes pour humains Deux types d’éoliennes…

Des oppositions locales

Des oppositions locales

Il existe différents types d’opposition locale à l’éolien, allant des « personnes sincères, qui, pour arriver à leurs fins, usent de formes de harcèlement judiciaire » aux opposants, « qui trouvent que l’éolien est mauvais ou nul et détruit le paysage naturel ». », a expliqué Jérémy Simon, du SER. Cela passe par « des opposants plutôt dans la basse mouvance et à l’extrême gauche, qui estiment que l’éolien est une mauvaise solution au vrai problème énergétique » ou « d’anciens cadres du nucléaire qui ne veulent pas que leur pays pour « aller vers un mix complémentaire d’énergie bas carbone ».

En effet, si les projets éoliens sont rarement annulés par les tribunaux, ils sont systématiquement ou presque systématiquement attaqués devant les juridictions administratives, entre autres par la Fédération Environnement Durable (FED), principale association française anti-éolien.

Cette opposition à l’éolien est parfois rejointe par des hommes politiques ou des personnalités nationales, comme Stéphane Bern, qui « essaie de sauver le patrimoine et la France ». Parmi les hommes politiques figure Marine Le Pen, qui a proposé lors de la campagne présidentielle de 2022 de démanteler les éoliennes installées.

Des contentieux en masse

Des contentieux en masse

Depuis les débuts, dans les années 2000, de la filière éolienne terrestre française, le principal obstacle « est le contentieux », explique la délégation du représentant général du SER. Précisément « sept projets éoliens terrestres sur dix font l’objet d’un recours » devant la justice, quand, finalement, « seulement un ou deux [projets] sont effectivement annulés par la justice », estime Jérémy Simon.

Mais avec trois niveaux de justice administrative – tribunal administratif, cour administrative d’appel, Conseil d’Etat – il faut cinq à sept ans pour mener à bien un projet éolien terrestre en France (contre trois à quatre en Allemagne) et onze ans pour un seul projet. . en mer est réalisée (contre cinq à six ans outre-Rhin).

La France accuse également un retard dans le photovoltaïque, puisque la France a atteint 15,2 GW de puissance installée – et n’a fourni que 3,8% d’électricité au premier semestre 2021 -, alors que le programme pluriannuel de l’Énergie prévoit un objectif de 20,1 GW pour la fin de 2023. .

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message sera affiché sur d’autres appareils.

Parce que d’autres personnes (ou vous) lisent Le Monde et ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à voir Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message sera affiché sur d’autres appareils. Ce dernier restera connecté à ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais les utiliser à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de changer votre mot de passe.

Accès illimité à tout le contenu mondial.

Soutenir le journalisme d’investigation et l’écriture indépendante.

Demandez les journaux numériques et leurs suppléments, tous les jours avant 13h.

Pourquoi les éoliennes polluent elles ?

Commençons par les facteurs positifs pour l’environnement : la production d’électricité et les éoliennes ne polluent pas en termes d’émissions de CO2 ou d’autres particules nocives. D’autre part, la production de l’éolienne elle-même, l’usine, nécessite de l’énergie et peut entraîner des rejets.

Quels sont les 3 principaux inconvénients des éoliennes ? Ce n’est pas pratique. pollution visuelle et sonore. En seulement dix ans, les parcs éoliens se sont massivement développés en France. Près de 8 000 éoliennes terrestres, réparties sur 1 380 parcs, sont sorties de terre.

Est-ce que les éoliennes sont écologiques ?

Selon l’association française Énergie Éolienne, les éoliennes sont recyclables à 95 %. Un problème subsiste, celui des pales. Ce dernier est compliqué à recycler et est donc brûlé et utilisé comme combustible dans les cimenteries…

Pourquoi les éoliennes sont polluantes ?

« Ce qui est certain, c’est que les éoliennes sont désormais symbole de pollution, car seuls les éléments qui composent les éoliennes (terres rares, fibres de carbone) ne sont pas recyclables et sont très polluants. Pour les fibres de carbone, si elles sont brûlées, cela crée cancer.

Est-ce que les éoliennes sont polluantes ?

Les éoliennes causent-elles des nuisances sonores ? Philippe Collet : « L’Agence française de santé a étudié le sujet et a conclu qu’il n’y a pas d’effet du son.

Quels sont les avantages et les inconvénients de différentes sources d’énergies issues de l’énergie solaire ?

Combiné avec le stockage d’énergie et des solutions logicielles intelligentes, l’énergie solaire devient une source d’énergie fiable et moins chère. Des ressources illimitées, contrairement aux énergies fossiles. Les systèmes solaires sont faciles à installer et nécessitent très peu d’entretien.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’énergie solaire photovoltaïque ? Les panneaux solaires sont généralement garantis 20 ans. Vous pouvez revendre l’électricité excédentaire produite à EDF Obligation d’Achat (OA) avec un prix d’achat fixe pendant 20 ans. Contrairement à d’autres systèmes utilisant des énergies renouvelables, les panneaux photovoltaïques sont totalement silencieux.

Quels sont les inconvénients des sources d’énergie ?

Le principal point faible des énergies renouvelables Le principal point faible des énergies renouvelables : le besoin d’investissement initial est suffisamment important pour produire qui peut fluctuer légèrement selon la zone d’installation, la saison ou encore les aléas climatiques.

Quels sont les inconvénients de l’énergie solaire ?

Le principal inconvénient de l’énergie solaire est le coût d’installation élevé. En effet, pour acheter un panneau photovoltaïque d’une puissance de 3 W, il faut prévoir un budget d’environ 13 000 â¬. De plus, d’autres points faibles sont notés.

Quels sont les avantages de l’énergie solaire ?

Avantages de l’énergie solaire C’est une énergie verte : idéale dans le cadre de la transition énergétique, l’énergie solaire n’émet ni gaz à effet de serre ni gaz carbonique. En prime, les panneaux photovoltaïques sont majoritairement fabriqués à partir de matériaux recyclables.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’énergie solaire ?

L’énergie solaire est une énergie renouvelable : votre installation n’émet donc pas de gaz à effet de serre. Selon le type d’installation, vous subvenez en partie aux besoins en eau chaude sanitaire et en chauffage. Vous pouvez revendre la production excédentaire à EDF Obligation d’Achat.

Quelle quantité d’électricité produit une éolienne ?

En termes d’efficacité, une éolienne de 5 kW (bien entretenue) peut produire un minimum de 5 000 kWh par an, et un maximum jusqu’à 20 000 kWh. A titre de comparaison, un panneau solaire classique (1,70 m de côté) fournit, au mieux, une puissance de 0,3 kW.

Quelle est la capacité de production de l’éolienne ? La plupart des éoliennes installées aujourd’hui ont une puissance de 1 à 3 MW et sont regroupées dans des parcs éoliens d’une puissance de 6 à 210 MW. Les éoliennes domestiques d’une hauteur maximale de 12 mètres peuvent fournir une puissance de 100 watts à 20 kW.

Qu’est-ce que le rendement d’une éolienne ?

En termes d’efficacité, une éolienne de 5 kW (bien entretenue) peut produire un minimum de 5 000 kWh par an, et un maximum jusqu’à 20 000 kWh. A titre de comparaison, un panneau solaire classique (1,70 m de côté) fournit, au mieux, une puissance de 0,3 kW. Comme quoi, une simple éolienne est tout sauf utile !

Quelle est la production maximale d’électricité de l’éolienne en kW ?

La puissance minimale est de 100 watts (0,1 kilowatt) et la puissance maximale est de 20 kilowatts. Ainsi, si la puissance est de 5 kilowatts, la production annuelle est comprise entre 5 000 et 20 000 kWh. L’éolien domestique est un moyen de passer à l’autoconsommation et de produire sa propre électricité.

Quelle est la production électrique moyenne d’une éolienne ?

Cela signifie qu’une éolienne d’une puissance nominale de 1 MW fournira, en moyenne dans le monde, 2 GWh (soit 1 MW x 2000 heures) tout au long de l’année (pour l’instant la majeure partie de la puissance est installée à terre ; en mer le coefficient est plus élevé).

Quel est le prix d’une éolienne ?

Investissement Rien que pour les composants, les prix varient fortement : Il faut compter environ 10 000 € pour une éolienne domestique de 1 kW. Le prix d’une éolienne domestique de 10 kW est d’environ 50 000 €. Les travaux de raccordement au réseau EDF peuvent coûter entre 1 000 et 3 000 €.

Quel âge ont les éoliennes ? Durée de vie entre 15 et 30 ans « Il faut 15 à 25 ans pour les éoliennes terrestres, et 20 à 30 ans pour les éoliennes offshore.

Quels sont les inconvénients de l’éolien ?

Manque d’énergie éolienne L’une des principales faiblesses de cette énergie reste la difficulté à la prédire. En effet, le vent est difficile à anticiper et il faut savoir que, si l’éolienne a besoin d’un vent minimum pour démarrer, elle s’arrêtera de fonctionner s’il y a un vent supérieur à 90 km/h.

Quel est le prix d’une grande éolienne ?

Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les grandes éoliennes coûtent 1 300 à 1 500 euros le kW une fois installées. A ce prix s’ajoutent des frais d’exploitation annuels d’environ 2 à 3% du coût d’investissement initial.

Quel est le prix moyen d’une éolienne industrielle ?

Type d’éolienneBudget du régime
Eolienne domestique (sur mât)Entre 10 000 et 55 000 ⬠(installation et fournitures)
Éoliennes industrielles (parcs terrestres)Entre 1,4 et 1,6 millions d’euros par MW (installation et fourniture) (Comparez les tarifs de votre région pour l’installation d’éoliennes gratuitement !)

Quels sont les inconvénients de l’énergie renouvelable ?

Principal inconvénient des énergies renouvelables : la nécessité d’un investissement initial suffisamment important pour produire qui peut fluctuer légèrement selon la zone d’implantation, la saison ou encore les aléas climatiques.

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies non renouvelables ? Avantages de l’énergie non renouvelable Elle peut être stockée. Contrairement à l’énergie non renouvelable, dont le stockage présente encore de nombreux inconvénients, l’énergie non renouvelable offre davantage de possibilités de stockage. Ils produisent une grande quantité d’énergie par unité de temps.

Quels sont les inconvénients des sources d’énergie non renouvelables ?

L’énergie non renouvelable n’est pas respectueuse de l’environnement. En général, cela nécessite une transformation particulière qui entraîne des émissions de gaz à effet de serre. L’exploitation des énergies non renouvelables favorise ainsi l’accélération rapide du réchauffement climatique.

Quels sont les inconvénients des énergies renouvelables sur l’environnement ?

Elle peut, à long terme, entraîner une déforestation importante et une dégradation de la biodiversité. Les systèmes éoliens nécessaires à l’exploitation de l’énergie éolienne émettent un bruit pouvant déranger les habitants et nécessitent d’être situés dans une zone très venteuse.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’énergie renouvelable ?

Bien que les énergies renouvelables soient moins polluantes que les énergies fossiles, elles sont encore loin d’être propres. Par exemple, les panneaux solaires produisent 10 fois moins de CO2 que le gaz et 20 fois moins que le charbon ou le pétrole et ses dérivés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.