Saint-Félix-Lauragais : le moulin à vent brisé a-t-il été victime… du vent ?

l’essentiel

Voltalia, l’exploitant du parc éolien de Saint-Félix-Lauragais et Roumens, donne un premier indice pour expliquer la dévastation d’une pale d’éolienne arrachée samedi dernier.

Comment une pale d’éolienne de 40 mètres a-t-elle pu être arrachée et accrochée au sommet d’un mât de 60 mètres des onze machines présentes dans le parc qui s’étend sur les communes de Saint-Félix-Lauragais, Roumens et Montégut-Lauragais ? (Voir notre édition d’hier). La société française Voltalia, l’un des leaders mondiaux des énergies renouvelables, propose une première explication.

A lire aussi :

« Cet incident est une première »

"Cet incident est une première"

Haute-Garonne : une des onze éoliennes de Saint-Félix-Lauragais perd ses ailes Voir l’article : Une éolienne antigel à volume sonore réduit.

Berlin veut lever les règles de distance entre les éoliennes pour développer l'éolien terrestre
Voir l’article :
Les distances minimales entre les éoliennes et les zones résidentielles pourraient être…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.